Bien qu’ils puissent survenir à tout âge, les vertiges sont particulièrement préoccupants lorsqu’ils touchent les seniors. En effet, un simple vertige pour une personne âgée peut rapidement se transformer en véritable danger (menant à des chutes ou d’autres complications de santé). Mais que signifient vraiment ces sensations de déséquilibre ? Sont-elles le symptôme d’une affection plus grave ? Et comment aider nos aînés à mieux gérer et prévenir ces moments de désorientation ?

Dans cet article, nous explorerons les causes des vertiges chez la personne âgée, les maladies associées, ainsi que les mesures préventives à adopter (comme la téléassistance).

Pourquoi faut-il s’inquiéter d’une perte d’équilibre chez une personne âgée ?

La perte d’équilibre (et plus globalement les vertiges) est l’une des préoccupations majeures en gériatrie. Cela s’explique par les dangers physiques qu’elle engendre, mais aussi à cause de son impact sur la santé des seniors.

Les risques de chutes associés aux vertiges

Les vertiges et les pertes d’équilibre sont les premières causes de chutes chez les personnes âgées. Une chute peut entraîner des blessures allant de simples contusions à des fractures ou des traumatismes crâniens.

Pour un senior, les conséquences d’une chute peuvent être bien plus graves que pour un individu plus jeune, avec parfois un passage à l’hôpital. En outre, la guérison est alors bien plus lente et compliquée.

L’impact psychologique d’un manque d’équilibre

Vivre avec la peur constante de chuter à cause d’un vertige soudain est source d’une grande détresse émotionnelle. Et à raison. Car il est extrêmement stressant de se sentir désemparé face à ces situations aléatoires et dangereuses.

Cette appréhension peut amener le senior à limiter ses activités, à éviter certaines situations et même à s’isoler socialement de peur de connaître un nouvel épisode de déséquilibre en public.

La perte d’autonomie liée à la peur de chuter

Si les vertiges se manifestent fréquemment, la personne âgée peut progressivement perdre son autonomie. Les tâches quotidiennes, comme se lever, marcher, ou même se doucher, deviennent de véritables défis.

Dans les cas les plus sévères, cela peut conduire à un besoin d’assistance permanente ou à une admission en maison de retraite spécialisée.

Les causes fréquentes du vertige chez les personnes âgées

Le vertige est un symptôme qui peut avoir de nombreuses origines chez les personnes âgées. Il peut être passager ou chronique, et sa cause peut parfois être difficile à déterminer.

Voici quelques-unes des raisons les plus courantes pour lesquelles un senior peut éprouver cette sensation très désagréable (et potentiellement dangereuse) :

  • Les troubles de l’oreille interne : l’oreille interne joue un rôle crucial dans la régulation de notre équilibre. Les affections comme la labyrinthite, la névrite vestibulaire ou la maladie de Ménière sont susceptibles de déclencher des vertiges particulièrement violents.
  • Les problèmes de circulation : une mauvaise circulation sanguine, comme celle due à l’athérosclérose ou à d’autres affections cardiovasculaires, peut perturber l’apport sanguin au cerveau ou à l’oreille interne, provoquant des vertiges.
  • Affaiblissement musculaire et ostéoporose : la faiblesse musculaire et la diminution de la densité osseuse peuvent rendre la marche et le maintien de l’équilibre plus difficiles, augmentant ainsi le risque de vertige.
  • Troubles de la vision : une vue altérée, que ce soit à cause de cataractes, de glaucomes ou d’autres problèmes oculaires, peut désorienter une personne et causer des vertiges, surtout dans des environnements mal éclairés.
  • Problèmes neurologiques : des conditions comme la maladie de Parkinson, les tumeurs cérébrales ou les accidents vasculaires cérébraux (AVC) peuvent affecter le système nerveux et entraîner des sensations vertigineuses.
  • Les médicaments : certains traitements médicamenteux, en particulier ceux utilisés pour la tension artérielle, les diurétiques, les sédatifs et les antalgiques, peuvent provoquer des vertiges comme effet secondaire. Il est essentiel d’en parler avec un médecin si l’on soupçonne un médicament d’être la cause.

Si vous constatez des vertiges récurrents chez vous ou l’un de vos proches, il faut consulter un professionnel de santé pour identifier la cause précise (et mettre en place un traitement ou une prise en charge adaptée).

Un homme âgée victime d'un vertige

Quelles maladies peuvent causer des vertiges chez les seniors ?

Chez les personnes âgées, le vertige n’est pas simplement un symptôme isolé. Il peut aussi être le signe d’une pathologie sous-jacente. De très nombreuses maladies peuvent causer ces sensations de tournis ou de déséquilibre.

Découvrons-en quelques-unes :

  • Maladie de Ménière : c’est une affection de l’oreille interne caractérisée par des crises vertigineuses, une perte auditive et des acouphènes. Ces épisodes peuvent durer plusieurs heures et sont souvent accompagnés de nausées ou de vomissements.
  • Névrite vestibulaire : il s’agit d’une inflammation du nerf vestibulaire, qui transmet les informations de l’oreille interne au cerveau. Cette maladie peut causer des vertiges soudains et intenses, une perte d’équilibre, et éventuellement une perte auditive.
  • L’ostéosclérose : c’est une pathologie où les os de l’oreille interne commencent à se densifier, limitant ainsi les mouvements de l’étrier, un os minuscule dans l’oreille. Cette limitation peut affecter l’audition et provoquer des vertiges.

En présence de vertiges réguliers, il est crucial de ne pas négliger ces symptômes. Une consultation médicale est alors essentielle pour déterminer la cause exacte des vertiges et identifier la maladie potentiellement sous-jacente derrière ce symptôme désagréable.

Est-ce qu’un AVC peut provoquer des vertiges ? 

Les vertiges peuvent sembler anodins. Mais ils peuvent parfois être le signe avant-coureur d’un problème médical grave, comme un accident vasculaire cérébral (AVC). Décortiquons ce phénomène pour mieux comprendre le lien entre AVC et vertiges.

Un AVC survient lorsqu’une partie du cerveau est privée d’oxygène, que ce soit à cause d’un caillot (AVC ischémique) ou d’une hémorragie (AVC hémorragique). Outre les vertiges, les symptômes courants comprennent :

  • Difficultés de coordination ou d’équilibre (d’où les vertiges).
  • Faiblesse ou engourdissement d’un côté du corps.
  • Difficultés d’élocution ou de compréhension.
  • Maux de tête soudains et intenses.
  • Troubles de la vision.

Les vertiges liés à un AVC proviennent généralement d’un manque d’oxygénation dans la partie du cerveau responsable de l’équilibre et de la coordination. Si l’AVC affecte l’oreille interne ou les voies nerveuses qui communiquent avec le cerveau, les vertiges peuvent être l’un des premiers symptômes ressentis.

Devant tout soupçon d’AVC, il est essentiel de réagir rapidement. Plus le patient est pris à temps, plus les chances de récupération sans séquelles sont élevées. Le vertige, associé à d’autres symptômes d’AVC, doit donc être considéré comme une urgence médicale.

Comment aider un senior sujet aux vertiges ?

Voici des pistes d’intervention pour accompagner un senior éprouvant des vertiges.

  • Tests médicaux : 
    • Audiométrie : pour évaluer la capacité auditive et détecter un éventuel problème d’oreille interne.
    • Test de la fonction vestibulaire : pour examiner la partie de l’oreille interne qui régule l’équilibre.
    • IRM ou scanner cérébral : pour détecter les anomalies dans le cerveau.
  • Thérapies possibles :
    • Kinésithérapie : la rééducation par un kinésithérapeute peut aider à améliorer l’équilibre et à réduire la fréquence (et la sévérité) des vertiges.
    • Médicaments : selon la cause des vertiges, certains médicaments peuvent être prescrits pour traiter les symptômes ou la maladie sous-jacente. Mais soyez vigilant quant aux effets secondaires.
  • Préventions et recommandations :
    • Sécurisation de l’environnement : pour prévenir les chutes, il est recommandé de retirer les obstacles, d’utiliser des tapis antidérapants, d’installer des mains courantes et d’améliorer l’éclairage dans le logement.
    • Téléassistance : pour les seniors vivant seuls à leur domicile, un dispositif de téléassistance peut être une solution rassurante. En cas de malaise ou de chute, ils peuvent alerter rapidement les proches ou les services d’urgence.

Certains dispositifs de téléassistance incluent des dispositifs repérant une chute qui peuvent détecter des chutes, notamment à la suite d’un malaise ou de vertiges. Ils alertent ensuite automatiquement le centre d’assistance. C’est rassurant en cas de problème d’équilibre !

Retrouvez, en une question, un résumé de notre article

  • Quelles sont les causes d’un manque d’équilibre chez une personne âgée ?

    Voici un résumé des principales causes de vertiges quand on est senior :

    • Troubles de l’oreille interne ;
    • Problèmes de circulation ;
    • Affaiblissement musculaire ;
    • Ostéoporose ;
    • Troubles de la vision ;
    • Problèmes neurologiques ;
    • Arthrite ;
    • AVC ;
    • Médicaments ;
    • Chaussures inadaptées ;
    • Consommation d’alcool.