La Majoration pour la Vie Autonome (MVA) est une aide financière destinée à soutenir les personnes en situation de handicap qui vivent de manière autonome. Cette majoration, versée en complément de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH), vise à compenser les coûts supplémentaires liés à l’autonomie.

Dans cet article, nous allons explorer en détail ce qu’est la MVA, qui peut en bénéficier, pourquoi vous pourriez ne pas la percevoir, comment l’obtenir et où faire la demande. Filien Online vous accompagne à chaque étape pour vous aider à bénéficier de cette aide précieuse. Avec notre solution de téléassistance, nous sommes aux côtés des plus vulnérables.

Qu’est-ce que la Majoration pour la Vie Autonome ?

La Majoration pour la Vie Autonome (MVA) est une prestation supplémentaire versée aux bénéficiaires de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) qui vivent dans un logement indépendant. Son objectif est de soutenir financièrement les personnes handicapées pour les aider à faire face aux dépenses liées à leur autonomie.

La MVA est une aide financière attribuée automatiquement par la Caisse d’Allocations familiales (CAF) ou la Mutualité Sociale Agricole (MSA) aux bénéficiaires de l’AAH remplissant certaines conditions.

Le montant de la MVA est fixé par décret et est réévalué régulièrement pour tenir compte de l’évolution des coûts de la vie. En 2024, le montant mensuel de la MVA est de 104,77 euros.

Qui a le droit à la Majoration pour la Vie Autonome ?

Pour bénéficier de la MVA, plusieurs critères doivent être remplis :

  • Vous devez être bénéficiaire de l’AAH (l’Allocation aux Adultes Handicapés).
  • Vous devez vivre dans un logement indépendant, c’est-à-dire un logement non collectif (qui peut être un appartement, une maison, ou une chambre chez un particulier, à condition de disposer d’un bail locatif).
  • Vous devez percevoir des revenus d’activité inférieurs à 1 125,39 euros par mois (ou bien ne pas exercer d’activité professionnelle du tout).
  • Vous devez percevoir une aide au logement telle que l’APL (Aide Personnalisée au Logement), l’ALS (Allocation de Logement Social) ou l’ALF (Allocation de Logement Familial).

Ces critères permettent de s’assurer que la MVA est attribuée aux personnes en situation de handicap qui en ont le plus besoin pour vivre leur vie de façon autonome.

Pourquoi je ne touche pas la MVA ?

Plusieurs raisons peuvent expliquer pourquoi vous ne percevez pas la Majoration pour la Vie Autonome. Les voici :

  • Non-respect des critères d’éligibilité : vous devez vérifier que vous remplissez tous les critères d’éligibilité mentionnés ci-dessus. Si l’un de ces critères n’est pas rempli, vous ne pourrez pas bénéficier de la MVA.
  • Absence de demande d’aide au logement : si vous ne percevez pas d’aide au logement (APL, ALS, ALF), vous ne pouvez pas bénéficier de la MVA.
  • Erreur administrative : il est possible qu’une erreur administrative soit à l’origine du non-versement de la MVA. Dans ce cas, contactez votre CAF ou MSA au plus vite pour vérifier votre dossier.
  • Changement de situation : un changement de situation personnelle ou professionnelle (comme la reprise d’une activité rémunérée) peut affecter votre éligibilité à la MVA.

Si vous pensez remplir tous les critères et que vous ne percevez toujours pas la MVA, il est important de contacter rapidement votre CAF ou votre MSA pour clarifier la situation et résoudre le problème.

Une dame senior bénéficiant de la MVA avec son infirmière qui lui amène son fauteuil roulant

Comment obtenir la MVA justement ?

Pour obtenir la Majoration pour la Vie Autonome, suivez ces étapes :

1 – Vérifiez votre éligibilité : assurez-vous de remplir tous les critères d’éligibilité pour la MVA.

2 – Demandez l’AAH : si vous n’êtes pas encore bénéficiaire de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH), déposez une demande auprès de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH).

3 – Demandez une aide au logement : faites une demande d’aide au logement (APL, ALS ou ALF) auprès de votre CAF ou MSA si vous ne percevez pas déjà cette aide.

4 – Contactez votre CAF ou MSA : une fois que vous remplissez toutes les conditions, la MVA est (normalement) attribuée automatiquement. Si ce n’est pas le cas, contactez votre CAF ou MSA pour vérifier votre dossier et vous assurer que vous recevez la MVA.

Où faire la demande de MVA ?

La demande de Majoration pour la Vie Autonome se fait auprès de votre Caisse d’Allocations familiales (CAF) ou de la Mutualité Sociale Agricole (MSA) de votre département.

Voici comment procéder :

  • En ligne : vous pouvez faire la demande directement en ligne sur le site de la CAF ou de la MSA, en utilisant votre compte personnel.
  • En agence : vous pouvez vous rendre directement dans une agence de la CAF ou de la MSA pour déposer votre demande et obtenir des informations complémentaires.
  • Par courrier : vous pouvez également envoyer votre demande par courrier à votre CAF ou MSA.

Assurez-vous de joindre tous les documents nécessaires et de fournir des informations complètes pour éviter des retards dans le traitement de votre demande.

Filien Online se positionne comme un partenaire de confiance pour les seniors et les personnes en situation de handicap. Nous proposons des dispositifs de téléassistance permettant aux personnes handicapées de vivre de manière autonome et sécurisée. Nos services incluent des alertes en cas de chute et une assistance 24/7.

Pour plus d’informations ou pour bénéficier de nos services, n’hésitez pas à nous contacter directement.

Retrouvez, en une question, un résumé de notre article

  • Pourquoi je ne touche plus la Majoration pour la Vie Autonome ?

    Il se peut que vous ne remplissiez plus les critères d’éligibilité. Voici quelques raisons possibles qui expliqueraient votre sortie du dispositif de la MVA :

    • Changement de situation professionnelle : si vous avez repris une activité rémunérée au-delà du seuil autorisé (1 125,39 euros par mois à date, en 2024).
    • Changement de lieu de résidence : si vous ne vivez plus dans un logement indépendant ou si vous avez déménagé dans un logement collectif.
    • Fin de l’aide au logement : si vous ne percevez plus d’aide au logement (APL, ALS, ALF).

    Erreur administrative : dans le doute, contactez votre CAF ou MSA pour vérifier votre dossier et clarifier la situation.