L’Allocation d’Éducation de l’Enfant Handicapé (AEEH) est une aide financière essentielle pour de nombreuses familles en France. Destinée à compenser les frais supplémentaires liés à l’éducation et à la prise en charge d’un enfant en situation de handicap, cette aide financière joue un rôle indispensable dans l’amélioration de la qualité de vie des enfants handicapés et de leurs familles.

Dans cet article, nous allons explorer en détail ce qu’est l’AEEH, qui peut en bénéficier, comment elle est attribuée et quel en est le montant. Nous vous guidons à travers les démarches administratives nécessaires. Le but est de vous aider au mieux pour faciliter votre quotidien (comme le fait notre solution de téléassistance d’ailleurs).

C’est quoi l’AEEH ?

L’Allocation d’Éducation de l’Enfant Handicapé (AEEH) est une prestation familiale versée par la Caisse d’Allocations familiales (CAF) ou la Mutualité Sociale Agricole (MSA). Son but est clair : soutenir les parents d’enfants en situation de handicap.

Cette aide financière a pour but de compenser les frais supplémentaires que les familles doivent assumer pour l’éducation et les soins de leur enfant handicapé. L’AEEH se compose d’une allocation de base et, selon la situation, de compléments modulés en fonction des besoins de l’enfant et des contraintes familiales.

Ces compléments peuvent varier en fonction de plusieurs critères, tels que le degré de handicap de l’enfant et les besoins spécifiques en termes de soins, d’accompagnement éducatif et de matériel adapté.

Qui peut bénéficier de l’AEEH en France ?

Pour bénéficier de l’AEEH, plusieurs critères doivent être remplis. Voici les principales conditions d’éligibilité :

  • Âge de l’enfant : l’enfant doit être âgé de moins de 20 ans. Au-delà de cet âge, d’autres dispositifs de soutien peuvent être envisagés.
  • Résidence en France : l’enfant et le demandeur (généralement l’un des parents) doivent résider de manière stable et régulière en France.
  • Taux d’incapacité : l’AEEH est attribuée si le taux d’incapacité de l’enfant est d’au moins 80 %. Elle peut également être accordée si le taux d’incapacité est compris entre 50 % et 79 %, à condition que l’enfant fréquente un établissement d’enseignement spécialisé ou que son état nécessite des soins particuliers à domicile.
  • Reconnaissance du handicap : l’évaluation du taux d’incapacité lié au handicap est effectuée par la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH).
Un enfant dans son fauteuil roulant bénéficiaire de l'AEEH

Quel est le montant de l’AEEH ?

Le montant de l’AEEH se compose d’une allocation de base, à laquelle peuvent s’ajouter des compléments. Le montant de base de l’AEEH est de 149,26 euros par mois (en 2024).

En fonction des besoins de l’enfant, 6 compléments peuvent être ajoutés, allant de 111,95 euros à 1 210,9 euros par mois (ces montants peuvent varier d’une année à l’autre). Les compléments sont attribués en fonction du degré de handicap de l’enfant, des dépenses engagées par la famille et du besoin de recours à une tierce personne pour aider l’enfant.

Les compléments sont calculés selon les critères suivants :

  • Complément 1 : Nécessité de soins ou d’éducation spécifique.
  • Complément 2 : Recours à une aide humaine ou à un aménagement du logement.
  • Complément 3 à 6 : Besoins croissants en matière de soins, de surveillance ou d’éducation spécialisée.

Comment est attribuée l’Allocation d’Éducation de l’Enfant Handicapé ?

L’attribution de l’AEEH suit un processus bien défini, impliquant plusieurs étapes administratives :

1 – Demande auprès de la MDPH : la première étape consiste à déposer une demande auprès de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH). Le dossier de demande doit inclure un certificat médical récent, un projet de vie détaillant les besoins de l’enfant, ainsi que divers documents administratifs.

2 – Évaluation des besoins : une équipe pluridisciplinaire de la MDPH évalue le dossier. Cette équipe est composée de professionnels de santé, d’assistants sociaux et d’éducateurs spécialisés, qui examinent les besoins spécifiques de l’enfant et les contraintes familiales.

3 – Décision de la CDAPH : la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées statue sur la demande en se basant sur l’évaluation réalisée par l’équipe pluridisciplinaire. La CDAPH détermine le taux d’incapacité de l’enfant et, le cas échéant, le niveau de complément de l’AEEH.

4 – Notification et versement : une fois la décision prise, la famille reçoit une notification officielle. Si la demande est acceptée, l’AEEH est versée mensuellement par la CAF ou la MSA.

L’Allocation d’Éducation de l’Enfant Handicapé est donc une aide précieuse pour les familles d’enfants en situation de handicap. Les changements apportés par la loi en 2024 visent à améliorer l’accessibilité et les montants de cette allocation.

Filien Online est là pour vous accompagner à chaque étape, vous aidant à naviguer dans les démarches administratives et à profiter pleinement de cette aide essentielle. Pour plus d’informations ou pour bénéficier de nos services de téléassistance, vous pouvez vous renseigner en cliquant juste ici.

Retrouvez, en quelques questions, un résumé de notre article

  • Comment savoir si on a le droit au complément AEEH ?

    Pour savoir si vous avez droit au complément de l’Allocation d’Éducation de l’Enfant Handicapé, il faut d’abord déterminer le taux d’incapacité de votre enfant et évaluer ses besoins spécifiques. L’attribution du complément dépend de plusieurs critères, dont :

    • Un taux d’incapacité supérieur à 50 %.
    • Des besoins particuliers en soins et pour son éducation (surveillance constante, aménagements spécifiques, etc.).
    • Votre situation familiale (notamment la capacité à prendre en charge l’enfant handicapé).
    • La nécessité de dépenses supplémentaires engendrées par le handicap (éléments validés au cas par cas).

    Pour en avoir le cœur net, vous devez déposer une demande auprès de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) qui évaluera votre dossier et déterminera le complément applicable.

  • Comment toucher le complément AEEH ?

    Pour toucher le complément de l’Allocation d’Éducation de l’Enfant Handicapé, voici les étapes à suivre :

    • Remplissez le formulaire de demande d’AEEH disponible auprès de la MDPH, accompagné des documents justificatifs (certificat médical, projet de vie, etc.).
    • Soumettez votre dossier complet à la MDPH de votre département.
    • Une équipe pluridisciplinaire évaluera les besoins de votre enfant et la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) statuera sur votre demande.
    • Vous recevrez une notification de la décision. Si le complément est accordé, la CAF (ou la MSA) vous versera le complément mensuellement, en plus de l’allocation de base.